Acheter une reprise de finance. Une bonne affaire ?


En achetant une résidence en reprise de finance, il est possible de réaliser une bonne affaire, d'autant que depuis quelques années les saisies hypothécaires se sont multipliées. Toutefois, la vigueur acteulle du marché immobilier aù Québec rend complexe la recherche de telles occasions pour les acheteurs. Ceux-ci devraient en tout premier lieu contacter un courtier immobilier afin d'avoir une place privilégiée lorsque de bons "deals" se présenteront. En effet, le consommateur qui recherche seul de bonnes occasions vivra souvent de grandes déceptions, se faisant répondre presque systématiquement à chaque fois qu'il contactera un courtier immobilier, après avoir vu une annonce de maison en reprise, que celle-ci est déjà vendue. Pourquoi? Simplement parce que les courtiers possèdent déjà leur banque de clients acheteurs, et ceux-ci seront avisés rapidement quand de belles occasions se présenteront. Voilà pourquoi il est presque primordial de faire affaire avec un courtier.

UN EXCELLENT REPORTAGE SUR LES REPRISES DE FINANCE



Le nombre de ménages endettés remettant les clés de leur propriété à leurs créanciers a plus que doublé ces dernières années. Les institutions prêteuses remettent rapidement sur le marché immobilier ces reprises de finance afin de recouvrir l'argent prêté précédemment à leurs acheteurs, en confiant la vente de celles-ci à des courtiers immobilier.

Face à cette réalité, les acheteurs aguerris peuvent parfois s'attendre à réaliser de bonnes affaires. Toutefois, ce type de transaction, de par l'absence de garanties importantes, ne conviendra pas à tous, et le marché actuel en étant un de vendeurs, les opportunités sont plus difficiles à trouver. Le marché immobilier se portant quand même très bien, même s'il y a plus de reprises, ça ne signifie pas pour autant que les banques font ce qu'on pourrais appeler des ventes de liquidations.

Les institutions prêteuses profitent généralement de la vigueur du marché immobilier pour vendre ces saisies sans grandes baisses de prix. Pour des maisons de moins de 250 000$ par exemple, le bassin d'acheteurs étant grand, le prêteur sait que même sans baisse de prix significatif la maison trouvera généralement preneur.

Une inspection minutieuse est grandement recommandée

Les raisons qui font que le prix est inférieur est qu'avant tout, on ne vous donnera AUCUNE garantie légale sur celle-ci. L'institution qui vous la vendra ne connait souvent à peu près rien de la propriété qui vous intéresse, hormis le prix qu'elle en demande. Celle-ci ne pourra donc pas vous garantir quelque chose qu'elle ne connait pas. Le même principe s'applique aussi souvent lors d'une vente de maison reçu en héritage suite au décès du propriétaire. Les héritiers ne fournissent pas eux non plus de garantie sur une maison qu'ils n'habitaient pas (ou plus). Si vous découvrez des problêmes important sur la maison après l'achat, fondations à refaire, fenêtres ou toiture à changer, il sera trop tard. Voici pourquoi une inspection rigoureuse par un inspecteur en bâtiment est donc primordiale AVANT l'achat. Il ne faudrait pas que votre "bon deal" se transforme en gouffre financier

En résumé, retenez que pour la recherche de bonnes occasions, le courtier immobilier est la personne ressource la mieux placée pour pouvoir vous aider dans vos démarches.

Si la recherche d'une reprise de finance ou d'une bonne affaire vous intéresse, et que vous habitez dans la grande région de Québec, communiquez avec André Boivin, courtier immobilier, au 418-802-8847. Celui-ci pourra vous aider efficacement dans vos recherches!



 À LIRE AUSSI:

     Les prévisions des ventes pour 2017 revues à la hausse

     L'immobilier va bien au Québec en 2017

     Les nouvelles règles hypothécaires en 2017

     Comment évaluer la valeur de votre propriété?

     Vendre sa maison sans garantie légale

     Conseils pour payer votre hypothèque plus rapidement

     Quel est le meilleur moment pour acheter une maison?