Le radon... c'est quoi? Comment le détecter?


Le radon est un gaz radioactif qui provient de la désintégration naturelle de l'uranium présent dans les sols, les roches et l'eau. Il s'échappe lentement du sol et de l'eau, et même de certains matériaux de construction contenant de faibles quantités d'uranium (le béton, les briques, les tuiles et le placoplâtre, p. ex.). Le radon se désintègre à son tour pour forme d'autres particules radioactives appelées « produits de filiation » ou « descendants » du radon pouvant être absorbées par les poumons.

Bien qu'il ne puisse être décelé par les sens étant incolore, inodore et sans goût, le radon peut cependant être détecté par des appareils spéciaux. Le radon présent dans le sol est libéré dans l'atmosphère où il se mélange à l'air frais, produisant des concentrations trop faibles pour être préoccupantes. Toutefois, lorsque le radon s'infiltre dans un espace clos tel une maison ou un sous-sol, il peut s'accumuler à des concentrations élevées susceptibles de poser un risque pour la santé.

Les concentrations de radon varient selon les saisons, mais sont généralement plus élevées en hiver qu'en été, et la nuit plus que le jour. La raison en est que le scellement des bâtiments (en vue de conserver l'énergie) ainsi que la fermeture des portes et des fenêtres (au coucher) réduisent l'entrée de l'air extérieur, permettant ainsi l'accumulation de radon.

Quels sont les effets du radon sur ma santé?

Le radon et sa descendance dans l'air peuvent parvenir jusqu'aux poumons où ils se désintègrent davantage et émettent des particules alpha. Ces dernières libèrent de petits jets d'énergie absorbés par les tissus pulmonaires environnants, qui détruisent ou endommagent les cellules pulmonaires. Les cellules pulmonaires endommagées peuvent causer un cancer en se reproduisant.

Le seul risque connu pour la santé associé à l'exposition à des concentrations élevées de radon dans l'air intérieur est un risque accru de développer un cancer du poumon au cours de la vie. Il s'agit d'un risque à long terme qui dépend de la concentration de radon, de la durée d'exposition et de l'usage du tabac. Un fumeur exposé à des concentrations élevées de radon accroît de façon notable son risque de développer un cancer du poumon.

En moyenne, 16% des cancers du poumons au Canada sont attribuables à l'exposition au radon. Au Canada, le nombre de décès par cancer du poumon attribuable au radon a été estimé à 1 900 en 2006. C'est la seconde cause de cancer du poumon après le tabagisme.

Autre que le cancer du poumon, il n'existe aucune preuve que l'exposition au radon cause d'autres effets néfastes sur la santé tels que d'autres formes de cancer, des maladies respiratoires comme l'asthme, ou encore des symptômes tels qu'une toux persistante ou des maux de tête

Je suis un fumeur. Le radon me touche-t-il plus qu'un non-fumeur?

Oui. Un fumeur (y compris ceux exposés à la fumée secondaire) court un risque beaucoup plus grand qu'un non-fumeur. Par exemple, si vous fumez toute votre vie mais que vous n'êtes pas exposé au radon, votre risque de développer un cancer du poumon est de un sur dix. Si vous êtes en plus exposé à une concentration élevée de radon, votre risque passe à un sur trois. Par contre, si vous êtes un non-fumeur et que vous êtes exposé à cette même concentration élevée de radon, votre risque à vie de développer un cancer du poumon est uniquement de un sur vingt.

Le radon affecte-t-il les enfants plus que les adultes?

On a signalé que les enfants étaient plus à risque que les adultes pour certains types de radioexposition, mais il n'existe présentement aucune donnée concluante indiquant que les enfants seraient plus à risque par rapport au radon que les adultes.

Qu'en est-t-il du fait de boire de l'eau qui contient du radon?

Les recherches ont démontré que l'eau potable contenant du radon était beaucoup moins nocive que l'inhalation du radon. Le radon provenant du sol peut se dissoudre et s'accumuler dans les sources d'eau souterraine comme les puits. Lorsque l'eau contenant du radon est brassée lors d'activités domestiques quotidiennes, le radon est alors libéré de l'eau sous forme gazeuse dans l'air. Le risque pour la santé ne provient pas de l'ingestion du radon, mais plutôt de son inhalation.

Où se trouvent les concentrations de radon les plus élevées au Canada?

Les concentrations de radon diffèrent énormément à travers le Canada, mais elles sont généralement plus élevées dans les régions où existe une concentration élevée d'uranium dans la roche et le sol sous-jacents. Le radon est présent dans presque toutes les maisons, mais ses concentrations varient d'une maison à l'autre, même si elles sont similaires et à côté l'une de l'autre.

Comment le radon peut-il pénétrer dans ma maison?

Une maison peut agir comme un aspirateur à gaz souterrains. La pression atmosphérique à l'intérieur de votre maison est généralement inférieure à celle du sol entourant les fondations. Cette différence de pression est causée par l'utilisation d'échangeurs d'air, de ventilateurs d'extraction et de sécheuses, par exemple. Lorsque l'air est expulsé de la maison, l'air extérieur est aspiré pour le remplacer - la plupart de cet air de remplacement provient du sol entourant la maison et est chargé de gaz comme le radon.

Le radon peut s'infiltrer dans une maison par toute ouverture en contact avec le sol : les fissures dans les murs de fondation et les dalles de plancher, les joints de construction, les ouvertures autour des branchements et des colonnes de soutien, les avaloirs de sol et les puisards, les cavités dans les murs et l'alimentation en eau.

La seule façon de savoir si vous avez un problème de radon dans votre maison est d'en mesurer la concentration.

Quelle est la ligne directrice canadienne sur le radon dans l'air intérieur?

La ligne directrice canadienne sur le radon dans l'air intérieur, qui indique aux Canadiens quand adopter des mesures correctives afin de réduire les concentrations de radon, se lit comme suit : « Il faut prendre des mesures correctives lorsque la concentration moyenne annuelle de radon dépasse les 200 becquerels par mètre cube (200 Bq/m³) dans les aires normalement occupées d'un bâtiment. Plus les concentrations de radon sont élevées, plus il faut agir rapidement. Lorsque des mesures correctives sont prises, la teneur en radon doit être réduite au plus bas niveau qu'on puisse raisonnablement atteindre. La construction de nouveaux bâtiments devrait se faire à l'aide de techniques qui permettront de réduire au minimum l'entrée de radon et de faciliter l'élimination du radon après la construction, si cela s'avérait nécessaire par la suite. »



Pourquoi Santé Canada a-t-il fait passer les lignes directrices sur les concentrations acceptables de radon dans les maisons de 800 à 200 Bq/m³ en juin 2007?

La ligne directrice précédente de Santé Canada datait de 1988. La première ligne directrice était fondée sur des estimations de risques de cancer du poumon provenant d'études sur des mineurs de fond d'uranium exposés à des concentrations très élevées de radon. Des incertitudes existaient quant à la projection du risque de cancer du poumon attribué à l'exposition au radon résidentiel établie à partir de l'exposition professionnelle au radon.

De récentes études scientifiques ont permis de lier de façon concluante le risque de développer le cancer du poumon aux concentrations de radon présentes dans certaines maisons. Ces études ont incité le gouvernement fédéral à collaborer avec les gouvernements provinciaux et territoriaux pour réviser les lignes directrices fédérales sur le radon en 2005. Suite à une évaluation du risque et à une consultation publique, la ligne directrice révisée a été approuvée par le Comité de radioprotection fédéral-provincial-territorial en octobre 2006. La nouvelle ligne directrice du Canada de 200 Bq/m³ est inférieure ou égale à celle de la plupart des grands pays industrialisés.

Vous aimez cet article? Partagez-le via...



 À LIRE AUSSI:

     Vivre avec l'ocre ferreuse!

     L'ocre ferreuse: Un vice caché?

     L'immobilier se porte bien au Québec en 2017

     Vendre sa maison sans garantie légale

     Les fissures de fondation: Inquiétant?

     La pyrite: Des problêmes!!! Quoi faire? Des subventions?

     Connaître la valeur marchande de votre maison