Message aux gens qui vendent seuls sans courtiers    


ANDRÉ BOIVIN | MAISONSWEB.COM | 25-10-2017
Sachant qu'historiquement, plus ou moins 80% des ventes publiées au Registre foncier sont réalisées dans les 9 premiers mois de l'année, on peut d'ores et déja avancer que le marché immobilier en 2017 au Québec se sera somme toute très bien comporté, avec une augmentation selon JLR de 3% des transactions et de 4% du prix de vente médian.

Le gouvernement canadien avait resserré en octobre l'an dernier les règles de financement hypothécaires et plusieurs observateurs s'attendaient à ce que 2017 soit une année plus difficile pour l'immobilier. Toutefois, le marché de l'emploi ayant été bon et le taux de chômage ayant chuté d'un point depuis 1 an au Québec, aucun ralentissement n'est survenu. Concernant le délai moyen pour la revente, il a aussi diminué versus l'an dernier.

Pourquoi nommer cet article "Message aux gens qui vendent seuls sans courtiers" ?

Parce qu'avec les services des courtiers immobiliers québécois, l'année 2017 aura été somme toute une excellente année, alors que de par ce qu'on peut entendre ou lire des commentaires des gens qui vendent seuls ou par le biais des sites de publicités internet, le découragement semble assez présent ches plusieurs. Beaucoup de visites virtuelles, mais pas d'acheteurs sérieux est une phrase fréquemment utilisée chez cette catégorie de vendeurs.

AJOUT: J'ai appris cette semaine que les clients de Duproprio ne profiteront plus bientôt de l'opportunité d'afficher leur maison dans le journal La Presse, celui-ci cessant l'édition papier dès janvier 2018, même si cela était inclus dans leur forfait. Plusieurs doivent donc annoncer leur maison en novembre ou décembre, des mois relativement plus tranquille, au lieu de l'annoncer au printemps ou le marché est plus actif. Il semblerait que plusieurs clients soient mécontents. On verra comment duProprio adaptera le tout pour ses clients.

Et les perspectives de l'immobilier pour 2018 ?

L'immigration ainsi que le marché de l'emploi devrait continuer de stimuler la demande de logements. Cependant, une hausse des taux d'intérêts, chose plausible, pourraient freiner ou ralentir une hausse des prix.



Vous aimez cet article? Cliquez "J'aime" et partagez-le via Facebook...



Autres articles populaires de la section Chroniques immobilières

Octobre 2017: Le marché immobilier est en feu à Montréal !

Le marché immobilier résidentiel ne dérougit pas à Montréal. Selon le Mouvement desjardins, il y a maintenant une pénurie de maisons à vendre dans la région de Montréal. Et les condos se vendent très bien eux aussi !




L'immobilier va très bien au Québec en 2017

Le marché immobilier est équilibré au Québec, selon une nouvelle étude de Royal LePage qui s’inquiète des prix dans le sud de l’Ontario et dans la région de Vancouver pour le premier trimestre de l’année.




DUPROPRIO: Ce qu'ils ne vous disent jamais clairement

Publicités mensongères? Fausses statistiques? Ce qu'ils ne disent jamais clairement concernant les statistiques réelles des maisons vendues via leur site comparativement aux courtiers immobiliers.




Vous pensez acheter d'ici 6 mois ? Faites vous geler un taux !

Il semble bien, après plusieurs années à dire constamment que les taux d'intérêts finiraient par augmenter... que nous y soyons maintenant ! la Banque du Canada vient encore une fois de relevé d’un autre 0,25 % son taux directeur.

































-